Test et technique

HONDA X-ADV

MOTO ET SCOOTER

16.06.2017 18:00 (lehner/cr)

Le tout nouveau X-ADV de Honda n’est ni vraiment une moto, ni un scooter. Mais il brille par sa polyvalence et par le fun qu’il procure. La tentative de la première marque japonaise de transposer sur deux roues le concept du SUV, un succès dans le monde automobile, pourrait réussir. Mais seulement si …

… L’ON INSTALLE DÈS LE DÉPART LES REPOSEPIEDS OPTIONNELS

sur ce véhicule hybride. Ce n’est en effet qu’ainsi que l’on peut passer d’une position typique d’un scooter, pieds en avant sur le marchepied (qui est un peu étroit) à une attitude plus sportive et agressive, afin de partir en chasse des supersport et autres motos du genre. Et ça fonctionne à merveille, sur un parcours sinueux. Peutêtre en partie parce que le guidon large et bien incurvé ainsi que les comodos sont directement issus de l’Africa Twin 1000. Il suffit alors de sélectionner la fonction M (pour Manuel) du double embrayage automatisé (le DCT) et le niveau 3 du mode «Sport» pour se prendre pour Lewis Hamilton en chasse, aidé par une sorte de tiptronic au guidon.

 

QUICKSHIFTER? NON MERCI, JE VEUX UN DCT!

Or ce DCT fonctionne sans à coup. Même lors de changement de rapports en pleine inclinaison, rien ne vient le troubler. Face à ça, même le meilleur des quickshifters peut aller se rhabiller. Quand le pilote de l’ X-ADV enfourche une moto avec embrayage traditionnel, il se croit retourné à l’âge de la pierre. Ce système futuriste est malheureusement – on dit cela pour les obsédés de conduite sportive – livré avec tout juste 55 chevaux, à un régime modeste de 6250 tr/ min – typique d’un scooter. Le bicylindre calé à 270 degrés, pratiquement inchangé par rapport aux modèles NC 750 et au maxi-scooter Integra, a beau s’évertuer, son caractère doux et souple, focalisé sur le couple (68 Nm à 4750 tr/min), est très éloigné de cette sportivité évoquée plus haut. En sortie de virage, on se prend à souhai-ter disposer du double de puissance, alors que pouce et index gauches passent les rapports à la vitesse de l’éclair.

 

SCOOTER, SPORTIVE ET ENDURO (UN PEU)

Quand on en a assez de cette chasse à courre du gibier à deux roues, les pieds se remettent en avant sur les marchepieds et hop! l’ X-ADV se retransforme en bête de somme confortable. Dans cet exercice-là, le moteur démontre toutes ses qualités. Il s’acquitte de manière souveraine de tout ce qu’on lui demande, ville, périurbain, routes de campagne ou même autoroute, dans un doux ronflement. Et cela, que le DCT soit réglé sur le tranquille mode D ou sur l’un des trois modes Sport. Ce bicylindre n’avoue qu’une seule faiblesse. Quand on change régulièrement de tempo, par exemple dans les virages resserrés, dans le trafic façon stopand- go et quand on fait demi- tour, il vaut mieux rester prudent avec la poignée des gaz. Du fait de l’absence d’un levier d’embrayage, la réponse à la commande d’accélération peut être un peu brusque. Ça surprend, au début.

 

VOUS PRENDREZ BIEN UN PEU D’OFFROAD?

La nouvelle moto-SUV de Honda n’est pas efficace seulement en ville ou en mode sportif, mais aussi dans un usage de type enduro. C’est là qu’on est à nouveau content d’avoir à bord les repose-pieds optionnels. Ce n’est qu’avec eux que le pilote se positionne debout correctement et peut ainsi réaliser des passages de tout-terrain léger. Bien sûr, les roues sont trop petites (17 pouces à l’avant, 15 à l’arrière), les repose- pieds trop écartés l’un de l’autre, et l’hybride de moto et de scooter est trop lourd (238 kilos avec les pleins) pour un vrai parcours offroad. Mais pour une excursion sur des pistes gravelées en tout confort, ou pour des voyages au-delà des routes asphaltées, cela devrait suffire. Dans ces conditions, le dompteur d’ X-ADV se limitera à une allure paisible. Parce que les suspensions, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, trouvent vite leurs limites, et tapent sans pitié au premier trou un peu profond. La partie-cycle offre cependant un excellent confort, de par l’assise de l’ X-ADV comme de par ses capacités d’amortissement. Sa stabilité est à toute épreuve, même au-delà des 100 km/h, grâce à un empattement conséquent de 1588 mm. L’ X-ADV est aussi d’une surprenante agilité, procurée notamment par un bon équilibrage des masses et un guidon emprunté à l’Africa Twin. Les freins, quant à eux (les étriers sont ceux de l’Africa Twin) sont convaincants par leur dosabilité et leur efficacité.

 

C’EST AUSSI UN TOURER

On le dit avec sérieux: en plus d’être un scooter urbain, un jouet sportif et une machine de tout-terrain doux… l’ X-ADV est aussi un tourer. Derrière le parebrise ajustable en hauteur et en inclinaison - sur cinq crans, la protection contre les éléments est exemplaire. Les protège-mains sont une bénédiction par mauvais temps. En plus, la dotation de série se distingue par un coffre pour le ou les casques, par un système de clé intelligente et par des éclairages à LED à l’avant comme à l’arrière. Sans même parler du très haut niveau de confort pour les fesses tant du pilote que de son passager. Et comme l’ X-ADV, à l’instar de ses frères NC et Integra, ne devrait absorber que 4 l par 100 km, le réservoir de 13,1 l de contenance autorise des étapes de près de 300 km.

 

HONDA A-T-IL RÉINVENTÉ LA «FUNBIKE»?

De manière un peu incompréhensible, au vu du spectre d’utilisation extrêmement large du X-ADV et de la clientèle visée, qui se situe en partie en dehors de la population motarde classique, Honda n’a pas cru bon d’équiper sa moto-SUV à 12 380 francs du contrôle de traction. Et l’ABS n’est pas déconnectable pour par exemple l’usage en tout-terrain. Mais Honda pourrait bel et bien avoir trouvé le premier représentant d’une nouvelle espèce de «Fun Bike», prête à toutes les coquineries, à l’épreuve des idiots grâce à son DCT, et dotée d’une dose de praticité quotidienne au moins aussi grande que son potentiel d’amusement. D’ailleurs les agents Honda helvétiques semblent l’avoir déjà bien compris. Les 600 premiers exemplaires commandés en Suisse par la filiale suisse du groupe ont déjà tous été réservés.

««Retour
NOUVEAU! Lisez ici l‘ePaper

Newsletter abonnieren

* Pflichtfeld