Sport

MXGP

Une «dream team» suisse en 2018?

21.10.2017 23:24 (Jean-Claude Schertenleib)

Ne restent plus que quelques détails à régler: Jeremy Seewer, vice-champion du monde MX2, va rejoindre Arnaud Tonus en MXGP dans le team, Wilvo Yamaha en 2018. Le Zurichois a déjà essayé la moto du Genevois!


Bild 1
La «dream team» suisse, c’était en GP de vitesse jusqu’à l’an dernier: Thomas Lüthi, Dominique Aegerter et Robin Mulhauser sous les mêmes couleurs, en championnat du monde Moto2. On connaît la suite – pas encore la fin... – de l’histoire: Dominique Aegerter a été remercié avant la fin de la saison 2016 et Tom Lüthi, qui joue toujours le titre mondial cette année, passera en MotoGP l’an prochain. Robin Mulhauser est parti et son remplaçant dans la structure de Fred Corminboeuf, Jesko Raffin, devra chercher un autre employeur en 2018... malgré un contrat valable. Bref, la dream team s’est transformée en équipe cauchemardesque. Mais voilà que de Suisse, des indices prometteurs nous arrivent: il y a quelques jours, dans la plus grande discrétion, Jeremy Seewer a essayé la Yamaha MXGP d’Arnaud Tonus, «et il a éprouvé un sacré plaisir à son guidon», confie sous le sceau de l’anonymat l’un des rares témoins présents. La signature de Jeremy avec le team Wilvo Yamaha, qui alignera ainsi trois pilotes – Tonus, Seewer et Simpson – l’an prochain, devrait être officialisée dans les jours qui viennent. Comment en est-on arrivé là? Au milieu de la saison, Suzuki annonçait qu’il fermerait l’an prochain son team MX2, Seewer – limite d’âge MX2 atteinte - devant rejoindre Jasikonis en MXGP, toujours sous les ordres de Stefan Everts. Or, dès la finale du championnat du monde, à Villars-sous-Ecot, des bruits sont nés dans le paddock, laissant entendre que le troisième constructeur japonais avait également décidé de mettre un terme à son engagement en MXGP, même si Suzuki semblait alors d’accord de fournir du matériel au team de Stefan Everts, à condition que celui-ci trouve un financement pour faire fonctionner son équipe. Devant ce flou général, Jeremy Seewer a rapidement exploré de nouvelles pistes. Celle qui l’amène chez Yamaha semblait la plus logique, le Zurichois étant déjà très proche (pilote IXS) de l’importateur de la marque en Suisse. Avec Arnaud et Jeremy chez les «bleus», ainsi que Valentin Guillod qui retrouve l’orange de KTM, la Suisse aura des ambitions l’an prochain en MXGP. On s’en réjouit déjà.

««Retour
NOUVEAU! Lisez ici l‘ePaper

Newsletter abonnieren

* Pflichtfeld