Sport

MXGP DE FRANCE

Tonus solide, Guillod veut plus

28.05.2017 18:38 (Jean-Claude Schertenleib)

Huitième et septième des deux manches d’un somptueux GP de France, dans le chaudron d’Ernée qui a mérité sa réputation – quelle ambiance! – Arnaud Tonus (photo) a connu un dimanche solide. Guillod marque deux fois, Seewer grimpe sur le podium et Virginie Germond se fait plaisir.


Bild 1
Ce n’est pas encore un deuxième week-end «complet» - ce fut le cas lors de son majestueux podium final du GP du Trentin, derrière Cairoli et Gajser -, mais on a vu ce dimanche un très bon Arnaud Tonus, qui débarquait en France après deux week-ends plus difficiles (sérieuse chute en Lettonie et... nombreuses chutes dans la deuxième manche du GP d’Allemagne). Malheureusement, le Genevois avait perdu une partie de ses chances dès samedi soir, lorsqu’il a d’abord été victime d’une chute dans la course qualificative - avant de se relever -, puis de devoir abandonner sur un souci électrique, alors qu’il se battait pour la neuvième place. Ce dimanche, il a donc été l’un des derniers à prendre sa place derrière la grille de départ, ce qui ne l’a pas empêché de se placer immédiatement dans le bon peloton, à hauteur du top ten. Valentin Guillod? Mathématiquement, le Vulliérain signe son meilleur week-end de cette première demi-saison (14 points), confirmant qu’il est sur une tendance à la hausse. Mais cela ne lui suffit pas: «Non, je ne peux pas être satisfait de ce genre de résultats. Les deux fois, je valais le top 12 et je n’y suis pas; j’arrive chaque fois à très bien sortir de la grille, mais je me crispe quasi immédiatement. Il y a encore du boulot.» En MX2, trois hommes ont dominé le week-end, le Letton et leader du championnat Pauls Jonass, le Français Benoît Paturel (première victoire dans une manche de GP, devant son public) et le vice-champion du monde en titre Jeremy Seewer: «Il y a eu des contacts musclés sur ce circuit superbe. On a attaqué tout le temps, c’était chaud. Mais sur ce circuit superbe, il est difficile de faire de grosses différences.» Enfin, last but not least, la Genevoise Virginie Germond a été beaucoup plus convaincante – et elle-même beaucoup plus convaincue! – de sa deuxième course du week-end. Elle termine douzième, en ayant eu un super plaisir en course, dans une classe féminine dont le niveau est très, très élevé. On en parlera (notamment de cela...) dans le prochain Moto Sport Suisse!

««Retour
NOUVEAU! Lisez ici l‘ePaper

Newsletter abonnieren

* Pflichtfeld