Bon Vent

Cols, Doubs et Enfers

Jura (BE-JU_NE)

17.05.2017 10:38 (jdu)

La balade des trois cantons fait traverser le Jura bernois, le canton du Jura et le Jura neuchâtelois. Elle offre des paysages et des virages différents de ceux des Alpes, mais tout aussi intéressants.


Cet itinéraire passe par trois cantons. (Cliquez pour plus de photos)

Cette promenade ­nécessite un peu plus d’une demi-journée. Elle parcourt le canton du Jura de long en large et fait des incursions dans les cantons voisins de Neuchâtel et de Berne. Disons, de manière arbitraire, que l’on démarre à Delémont. On passe par Rossemaison et Courrendlin, et après un passage dans la verte vallée de la Birse, on se retrouve illico dans le canton de Berne. Autrement dit, dans le Jura bernois, à Moutier. Puis on remonte vers les montagnes, direction Perrefitte, Petitval, où l’on bifurque à gauche, et Bellelay, où l’on trouve l’une des plus belles abbatiales de Suisse. On suit la route qui redescend sur Tavannes. Au lieu de continuer sur Sonceboz, on part sur Tramelan, l’une des innombrables cités horlogères du Jura géologique. On arrive ensuite à Mont- Tramelan et l’on gravit le col du Mont-Crosin en jouant à cache-cache avec les grandes éoliennes. C’est surtout la descente sur Saint-Imier qui est intéressante pour un motocycliste.

 

Chez Didier Cuche

 

A Saint-Imier, on traverse les voies du train et l’on part pour un autre col, très joli, celui des Pontins. On se trouve sur les terres (neuchâteloises) du champion de ski alpin Didier Cuche. La petite descente dans le val de Ruz est sympathique. A Cernier, on n’a pas continué sur Neuchâtel, mais vers la Chaux-de-Fonds, pour avaler un nouveau col, celui de la bien nommée Vue des Alpes (1283 m)

 

La descente des Enfers

 

Au bout de la descente sur la «Tchaux», au grand giratoire orné d’une sculpture contemporaine colorée, on prend la sortie indiquant le centre. Ne pas partir à droite direction Saignelégier, mais tout droit, puis on longe le stade de la Charrière pour continuer sur la route principale, qui pénètre dans les pâturages ­jurassiens. En la suivant, on se retrouve dans les côtes du Doubs, le fleuve qui fait office de frontière avec la France. La route tournoie et descend vers la rive, en pleine forêt, digne d’un parcours de supermotard. A l’arrivée, le paysage s’ouvre sur un bras du fleuve, avec le restaurant de Biaufond. On remonte néanmoins vers le Noirmont (canton du Jura), et c’est tout droit jusqu’à Saignelégier, puis Montfaucon. Au sortir de ce village, on suit la petite route qui redescend à travers champs et vous invite à rejoindre Saint-Ursanne, via les Enfers (sic). Il vaut la peine de s’arrêter un moment dans cette magnifique cité médiévale, riche en restaurants, bistrots et produits du terroir.

 

Vers la buvette des Rangiers

 

A la sortie de Saint-Ursanne, il faut monter à gauche pour gravir le col de la Croix. Le paysage est sublime. Après Courgenay, on peut faire un saut dans la vieille ville de Porrentruy. Et l’on repart vers l’est, en direction d’Alle, puis de Miécourt. Il est temps de ­reprendre un nouveau col. Après Frégiécourt, on passe Asuel, puis on va en direction de Delémont et l’on aboutit aux Rangiers (856 m), célèbres notamment pour la statue de pierre, le «Fritz», qui avait été cassé au pire des tensions entre autonomistes jurassiens et pro-bernois. La route offre une belle vue dégagée et la sympathique buvette «Cool stop» de Calamity, pour dévaler ensuite naturellement vers la capitale jurassienne, Delémont.

 

 

 

 

Route: Delémont - Moutier - Saint-Imier - la Vue des Alpes - La Chaux-de-Fonds - Biaufond - Saint-Ursanne – Porrentruy – Les Rangiers.

Distance: 200 km

 

Manger et boire: Château de Pleujouse, Le Château 18, 2953 Fregiécourt-Pleujouse, tél. 032 462 10 80 http://www.chateaudepleujouse.ch. Ferme des Brandt, Petites croisettes 6, 2300 La Chaux-de-Fonds, tél. 032 968 59 89, http://www.fermedesbrandt.ch. Restaurant de Biaufond, Biaufond, 2336 Les Bois, tél.032 968 64 85, 

A voir, à faire: Abbatiale de Bellelay, 2713 Saicourt, un patrimoine de 1000 années, http://www.abbatialebellelay.ch/fr. Saint-Ursanne: l’église avec son cloître. On y trouve les reliques de saint Ursicinus, qui remontent à l’époque gallo-romaine et, tout près, un joli petit magasin de produits du terroir. Delémont: à voir absolument le Musée jurassien. Porrentruy: le château et la vieille ville. Plus d’infos sur ces merveilles et bien d’autres sur www.myswitzerland.com.

Cartes et GPS: Michelin, carte routière 552, Suisse du Sud-ouest, 1 : 200 000, Fr. 11.50. Par ex. sur www.fr.fnac.ch. Retrouvez cette balade avec coordonnées GPS sur www.actumoto.ch/balades.

 

««Retour
NOUVEAU! Lisez ici l‘ePaper

Newsletter abonnieren

* Pflichtfeld